Hellebardist og Nar, En sammenligning

Hellebardist og nar
Guy Marchant, Hellebardist og nar

Her er teksten fra Guy Marchant's trykte bog fra 1486, Miroer Salutaire, der sammenlignes linie for linie med de andre kendte kilder.

I denne sammenligning ignorerer vi tegnsætning, accenter, store bogstaver, dobbelte bogstaver og forskelle, der skyldes ombytning af i/j/y, u/v, c/s/z, ct/t, ult/ut, uld/ud, cq/q og lx/x.

Sletninger er markeret med rødt, og tilføjelser med grønt.

Døden til hellebardisten

 

Le mort

Petit LaurensLe La mort
Oudot, ca. 1600Le La mort
 

Aux bonnes gens de villages

Petit LaurensAux bonnes gens de Sur les champs & par les villages
Oudot, ca. 1600Aux bonnes gens de villages Sur les champs & par les village
SilvestreAux A Ces bonnes gens de villages
TisserandAux A ces bonnes gens de villages
Yvon, 1977Aux Des bonnes gens de nos villages
 

Auez mengez la poulalle.

Petit LaurensAuez mengez la poulalle. menge mainte poulaille.
Oudot, ca. 1600Auez mengez la poulalle. mangé mainte poullailles
SilvestreAuez mengez mengiez la poulalle.
TisserandAuez mengez mengiez la poulalle. poulaille
Yvon, 1977Vous Auez mengez mangé la poulalle. poulaille,
 

But le vin: faitz grans oultrages

Petit LaurensBut Beu le vin: faitz et fait grans oultrages
Oudot, ca. 1600But le Beu du vin: faitz grans & faict grand oultrages
SilvestreBut le vin: faitz et fait grans oultrages
TisserandBut le vin: faitz et fait grans oultrages
Yvon, 1977But Bu le vin: faitz grans et fait grands oultrages
 

Sans paier denier ne maille.

Petit LaurensSans paier ne denier ne maille.
Oudot, ca. 1600Sans en paier denier ne maille.
Yvon, 1977Sans paier ni denier ne ni maille.
 

Atout vostre chappeau de paille

Oudot, ca. 1600Atout A tout vostre chappeau de paille
Baillieu, 1862Atout A tout vostre chappeau de paille
Yvon, 1977Atout vostre Avec votre chappeau de paille
 

Hallebardie: venez auant

Petit LaurensHallebardie: Hallebardier venez auant
Oudot, ca. 1600Hallebardie: Aduanturier venez auant
SilvestreHallebardie: Hallebardier/ venez auant
TisserandHallebardie: Hallebardier/ venez auant
Yvon, 1977Hallebardie: venez auant ici, hallebardier
 

Et danseres vaille que vaille

Petit LaurensEt Vous danseres vaille que vaille
Oudot, ca. 1600Et Vous danseres vaille que vaille
Yvon, 1977Et Vous danseres vaille que vaille
 

Autant vault dernier que deuant.

SilvestreAutant vault dernier derrier que deuant.
TisserandAutant vault dernier derrier que deuant.
Yvon, 1977Autant Le dernier vault dernier que deuant. bien le premier.

Hellebardisten

 

Le hallebardie

Petit LaurensLe hallebardie hallebardier
Oudot, ca. 1600Le hallebardie L’Aduanturier
SilvestreLe hallebardie hallebardier
TisserandLe hallebardie hallebardier
Yvon, 1977Le hallebardie HALLEBARDIER
 

Ie crainz passer le passage

Petit LaurensIe crainz passer trop le passage passaige
Oudot, ca. 1600Ie crainz trop passer le passage
SilvestreIe crainz de passer le passage
TisserandIe crainz de passer le passage
Yvon, 1977Ie crainz passer J’ai peur de franchir le passage
 

De mort. quant bien ie y regarde:

Oudot, ca. 1600De mort. quant quand bien ie y regarde:
Yvon, 1977De mort. quant quand bien ie y la regarde:
 

Qui ne le craint: nest pas sage.

Petit LaurensQui ne le craint: nest pas sage. saige
Oudot, ca. 1600Qui ne le la craint: il nest pas sage.
SilvestreEt Qui ne le craint: nest pas sage.
TisserandEt Qui ne le craint: nest pas sage.
Yvon, 1977Qui ne le craint: n’en a crainte nest pas sage.
 

Rien ny vauldroit ma hallebarde.

Oudot, ca. 1600Plus Rien ny vauldroit vaut ma hallebarde.
Yvon, 1977Rien ny vauldroit ne vaudrait ma hallebarde.
 

Ne feroit pas vne bombarde.

Oudot, ca. 1600Ne Non feroit pas vne bombarde.
Yvon, 1977Ne feroit Non, rien, pas même vne bombarde.
 

Se ie me cuidoye deffendre.

Baillieu, 1862Se Si ie me cuidoye deffendre.
Yvon, 1977Se Si ie tentais de me cuidoye deffendre.
 

Chascun se tienne sus sa garde.

Oudot, ca. 1600Chascun se tienne sus sur sa garde.
Baillieu, 1862Chascun se tienne sus sur sa garde.
Yvon, 1977Chascun se tienne sus sa garde. sur ses gardes.
 

Quant mort assault il se fault rendre.

Oudot, ca. 1600Quant Quand mort assault il se fault rendre.
Yvon, 1977Quant Quand mort assault attaque il se fault rendre.

Døden til narren

 

Le mort

Petit LaurensLe La mort
Oudot, ca. 1600Le La mort
 

Que si dansez nest que vsage

Petit LaurensQue si dansez vous dansies nest que vsage vsaige
Oudot, ca. 1600Ce Que si dansez dansiez nest que vsage
SilvestreQue si dansez nest que pas vsage
TisserandQue si dansez nest que pas vsage
Yvon, 1977Que si dansez nest que vsage Venez danser selon l’usage,
 

Mon amy sot: bien vous aduient

Yvon, 1977Fou, Mon amy sot: bien Il vous aduient
 

De y danser comme plus sage

Petit LaurensDe y danser Autant le fol comme plus sage le saige
Oudot, ca. 1600De y danser Autant le sot comme plus le sage
Yvon, 1977De y danser ici comme plus un sage
 

Tout homme danser y conuient

Petit LaurensTout homme danser y il conuient
Oudot, ca. 1600Tout homme a danser y il conuient
Yvon, 1977Danser à Tout homme danser y conuient
 

Lescripture si men souuient

Baillieu, 1862Lescripture L’escriture si men souuient
Yvon, 1977Lescripture si L’Écriture, s’il men souuient
 

Dit en vng pas: qui bien lentend

Petit LaurensDit en vng pas: qui bien lentend lentent
Oudot, ca. 1600Dit en vng vn pas: qui bien lentend
Yvon, 1977Dit en vng pas: un lieu à qui bien lentend comprend
 

Lomme sen vad point ne reuient

Petit LaurensLomme sen vad va point ne reuient
Oudot, ca. 1600Lomme L'ame sen vad va point ne reuient
SilvestreLomme sen vad va point ne reuient
TisserandLomme Comme sen vad va point ne reuient
Baillieu, 1862Lomme L’homme sen vad point ne reuient
Yvon, 1977Lomme L’homme sen vad va, point ne reuient
 

Chascune chose a sa fin tend

Petit LaurensChascune chose a sa fin tend tent
Oudot, ca. 1600Chascune chose a sa la fin tend
Baillieu, 1862Chascune Chascun chose a sa fin tend

Narren

 

Le sot

Belot, 1500Le sot
Yvon, 1977Le sot FOU
 

Or sont maintenant bons amis

Belot, 1500Or sont maintenant en la fin bons amis
Oudot, ca. 1600Or Ilz sont maintenant bons amis
Yvon, 1977Or sont maintenant bons bon amis
 

Et dansent icy dun accord:

Petit LaurensEt dansent icy dun accord: accort
Belot, 1500Et dansent icy dun dung accord:
Yvon, 1977Et dansent icy dun commun accord:
 

Pleuseurs qui estoient ennemis

Petit LaurensPleuseurs Plusieurs qui estoient ennemis
Belot, 1500Pleuseurs Plusieurs qui estoient ennemis
Oudot, ca. 1600Pleuseurs Plusieurs qui estoient ennemis
Yvon, 1977Pleuseurs Plusieurs qui estoient étaient ennemis
 

Quant ilz viuoient et en discord

Petit LaurensQuant ilz viuoient et en discord discort
Oudot, ca. 1600Quant Quand ilz viuoient et en discord
Yvon, 1977Quant ilz viuoient et qui vivaient en discord désaccord.
 

Mais la mort les a mis dacord

Petit LaurensMais la mort les a mis dacord daccort
Oudot, ca. 1600Mais la mort si les a mis dacord
Yvon, 1977Mais la mort les a mis dacord ennemis ne seront plus
 

La quelle fait estre tout vng

Petit LaurensLa quelle Laquelle fait estre tout vng
Belot, 1500La quelle Laquelle fait estre tout vng
Oudot, ca. 1600La quelle Laquelle fait estre tout vng vn
Yvon, 1977La quelle fait estre tout vng Sages et fous ne sont plus qu’un
 

Sages et sotz: quant dieu lacord.

Belot, 1500Sages Riches et sotz: poures quant dieu lacord.
Oudot, ca. 1600Sages et sotz: quant quand dieu lacord.
Yvon, 1977Sages et sotz: quant Dans la mort, quand dieu lacord. l’a voulu.
 

Tous mors sont dun estat commun.

Belot, 1500Tous mors sont dun dung estat commun.
Oudot, ca. 1600Tous mors mortz sont dun estat commun.
Yvon, 1977Tous mors morts sont dun estat état commun.

Op til Hellebardist og nar