Manuskript St. Omer 127

Side 201r: La danse macabre
St Omer

Bogen er opdelt i tre: første del er på 104 blade, 2. del er 96 blade, mens 3. del er La Danse Macabre. Den første del er skrevet i juni 1474, og når den slutter (side 107r), kommer en beskrivelse af de to næste dele: »En ce present liure […] et escript la le danse macabre. A lequelle toute bonne creature se doit mirer ~ Et y prendre exemplaire«.

Side 107r: En ce present liure […]
St Omer

Dansen starter side 201r. Øverst på siden står: "La danse macabre", og denne overskrift er som alle de andre skrevet med rødt blæk (billedet til højre).

Side 206v: Che liure est a guilbert de terremonde […]
St Omer

De to sidste dele (d.v.s også La Danse Macabre) er skrevet i 1476 i l'hôtel Descornay af en kapellan i Madame de Sottenghien. Det fremgår af slutningen side (206v): »Che liure est a guilbert de terremonde et fut escript en lan de grasce mil. et iiij. lxxvj. en lostel descornay par mesire Jehan coquiau chappelle de madame de sottenghien descornay de huncegnies«. Kapellanen slutter med en bøn til Gud for førnævnte dame, for Guilbert og for "ham der har skrevet dette": »Prie dieu pour ladite dame et pour guilbert, et pour che ly qui la escript. Amen«.

Håndskriften er nydelig, men den kan være lidt svær at læse: Henri Piers(1) læser navnet på skribenten som "Jehan Coqman", mens andre læser det som "Mesire Jehan Coquiau"(2). Jeg vil dog mene, det rigtige er "Mestre Jehan Coquiau".

Teksten

Linje 102-103, 157, 221, 229 og 293 mangler, og er tilføjet i klammer i følgende tekst. Linje 261-264 er byttet om, og ligeledes 299-301. De bringes i korrekt rækkefølge her.

Sproget er specielt: Helt usædvanligt er der både w'er og k'er. Brugen af "ch" virker ret underlig, eftersom h'et bortfalder i ord som "cascun", "cose" and "cambre" og til gengæld tilføjes i ord, hvor man normalt ikke ser det: "checy", "aumuche", "niche", "Le medechin" og "ychy". Det betyder, at "pechies efface" i dette manuskript bliver til "pecies effache".

Manuskriptet skelner mellem "i" og "j", og jeg følger dette, selvom det resulterer i 25 tilfælde af "jl" i stedet for moderne fransk "il". Jeg skriver altid det første bogstav i hver linie med stort.

Billederne forneden er fra Marchant's trykte udgave fra 1486, Miroer Salutaire.

La danse macabre ~

Autoriteten
Autoriteten

Autoriteten

O creature raisonnable
Qui desires vie eternelle
Tu as chy doctrine notable
Pour bien finer vie mortelle
5 La danse macabre sapelle
Que cascun a danser aprent
A homme et femme est mortelle
Mort nespargne petit ne grant

En ce miror cascun puet lire
10 Quil le conuient ainsy danser
Cils est eureus qui bien sy mire
Le mort le vif fait auancer
Tu vois les plus grans commencier
Car jl nest nuls que mort ne fiere
15 Cest piteuse cose ay penser
Tout est forgiet dune matere

Døden til paven
Døden til paven

Døden til paven

Le mort parle au pappe
Vous qui viues certainement
Quoy quil tarde ensy danseres
Mais quant dieu le scet seulement
20 Auises comment vous feres
Dampt pape vous commenceres
Comme le plus digne seigneur
En ce point honnoures sares
Aux grans maistres est deu lonneur

Paven

Le pappe respont
25 Hee fault jl que le danse maine
Le premier qui suy dieu en terre
Jay eu dignite souueraine
En leglise comme saint piere
Et comme aultres mors me viens querre
30 Encore point morir ne cuidasse
Mais la mort atous maine guerre
Peu vault honneur qui sy tos passe

Døden til kejseren

Le mort
Et vous le non pareil du monde
Prince et seigneur grant emperiere
35 Laissier fault le pomme dor ronde
Armes ceptres tiimbres baniere
Je ne vous lairay pas deriere
Vous ne poes plus seignourir
Jen maine tout cest ma maniere
40 Les filz adam fault tout morir

Kejseren

Lempereur
Je ne scay deuant qui japelle
De la mort qui ainsy me demaine
Armer me fault de pick de pelle
Et dun loiziel. ce mest grant paine
45 Sour tous ay eu grandeur mondaine
Et morir me fault pour tout gaige
Et quest ce de mortele demaine
Les grans ne lont pas dauantaige

Døden til kardinalen
Døden til kardinalen

Døden til kardinalen

Le mort.
Vous faites lesbahy ce samble
50 Cardinal sus legierement
Sieuwons les aultres tous ensamble
Riens ni vault esbahissement
Vous aues vescu haultement
Et en honneur a grant deuis
55 Prenes en gre lesbattement
Es grans honneurs se pert lauis

Kardinalen

Le cardinal.
Jay bien cause de mesbahir
Quant je me voy de sy pres pois
La mort mest venue enuayr
60 Plus ne vestiray vair ne gris
Capiau rouge et capiau gris
Me fault laissier a grant destresse
Je ne lauoye pas apris
Toutte joie fine en tristresse

Døden til kongen

Le mort ~
65 Venes noble Roy couronne
Renommes de force et de proesce
Jadis fustes auironne
De grant pompes de grant noblesce
Mains maintenant tout haultece
70 Laiserrez vous nestes pas seul
Peu ares de vostre richessce
Le plus rice na cun linseul

Kongen

Le Roy.
JE nay point apres a danser
A danser et notte si sauuaige
75 Heelas on puelt veoir et penser
Qui vault orgoel forte linage
Mort destruit tout cest son vsage
Ossy tost le grant que le mendre
Qui mains se prise plus est sage
80 A le fin fault deuenir cendre

Døden til patriarken
Døden til patriarken

Døden til patriarken

Le mort
Patriarce pour basse ciere
Vous ne poes estre quitte
Vostre double crois quaues ciere
Vng aultre ara ceste equite
85 Ne penses plus a dignite
Ja ne sares pappe de romme
Pour rendre compte estes cite
Fole esperance decoit lomme

Patriarken

Le patriarche.
Bien parchoy que mondains honneurs
90 Mont deceu pour dire le voir
Mes joies tournent en dolleurs
Et que vault tant donneur auoir
Trop hault monter nest pas sauoir
Haus estas gastent gens sans nombre
95 Mais peu le voellent parceuoir
Hault monter le fais encombre

Døden til connétablen

Le mort
Cest de mon droit que je vous maine
A la danse gent connestable
Le plus fort comme carlemaine
100 Mors prent ceste cose veritable
Riens ne vault ciere espoentable
[Ne forte armeure en cest assault]
[Dun cop jabas le plus estable]
Rien nest darmes quant mort assault

Connétablen

Le connestable
105 Jauoie encore entencion
Dasaillir castiaux et fortresses
Et mener a suiection
En aquerant honneur ricesses
Mais je voy que touttes proeces
110 Mors [met] au bas cest grant despit
Tout luy est .j. doucheur rudessez
Contre la mort na nul respit

Døden til ærkebiskoppen
Døden til ærkebiskoppen

Døden til ærkebiskoppen

Le mort
Que vous tires la tieste ariere
Arceuesque tires vous pres
115 Aues vous paour con ne vous fiere
Ne doutes vous venrez apres
Nest pas tousjours le mort empres
Tout homme elle sieult coste a coste
Rendre conuient debtes et prests
120 Vne fois fault comter a loste

Ærkebiskoppen

Larceuesque
Las je ne scay ou regarder
Tant suy par mort a grant destroit
Ou fuyreay pour moy garder
Ciertes qui bien le congnistroit
125 Hors de raison jamais nistroit
Plus ne giray en cambre painte
Morir le conuient cest le droit
Quant faire fault cest constrainte

Døden til ridderen

Le mort
Vous qui aues entre grans barons
130 Grant renom destre cheualier
Oublies trompettes et clarons
Et me sieuues sans soumillier
Les dames solies resueillier
En faisant danser longe pieces
135 A aultre danse fault veillier
Ce que lun fait lautre despiece

Ridderen

Le cheu[a]lier
Or ay [je] este auctorisie
En pluiseurs fais et bien falme
Des grans et des petis prisie
140 Avoecq ce des dames ame
Ne oncques ne fu diffame
A la court de seigneur notable
Mais ad ce cop suy tout pasme
Desous le ciel na riens estable

Døden til biskoppen
Døden til biskoppen

Døden til biskoppen

Le mort
145 Tantost nares vaillant ce spick
Des biens du monde et de nature
Euesque de vous jl en est pick
Non obstant vostre prelature
Vostre fait gist en auenture
150 De vos subges fault rendre comte
A cascun dieu fera droiture
Nest pas seur qui trop hault monte

Biskoppen

Leuesque
Le coer ne me puet resioir
Des nouuelles que mort maporte
155 Dieu vora de tous comte oyr
Cest ce que plus me desconforte
[Le monde ausi peu me conforte]
Qui tout a le fin desherite
Il retient tout nuls riens nemporte
160 Tout se pase fors le merite

Døden til adelsmanden

Le mort
Auancies vous gent escuier
Qui saues de danses les tours
Lance et escu porties hier
Et huy vous fineres vos jours
165 Il nest riens qui ne prenge cours
Danses et penses de sioir
Vous ne poues auoir secours
Il nest qui puist mort fuir

Adelsmanden

Lescuier.
Puis que mort me tient en ses las
170 Au mains que je puise .j. mot dire
Adieu de duit adieu soulas
Adieu dames plus ne puis rire
Penses de lame qui desire
Repos ne vous caille plus tant
175 Du corps qui tous les jours empire
Tous fault pourir on ne scet quant

Døden til abbeden
Døden til abbeden

Døden til abbeden

Le mort
Abbe venes tos vous fuyes
Naies ja le chiere esbahie
Y conuient que la mort sieuues
180 Combien que moult laues haye
Commandes a dieu labbye
Qui gros et cras vous a noury
Tost pourires a peu daye
Le plus cras est premier poury

Abbeden

Labbe
185 De cecy neuwisse que faire
Mais jl conuient le pas passer
Las or nay je par mon affaire
Garde mon ordene sans casser
Gardes vous de trop embrasser
190 Vous qui viues au demourant
Se vous voles bien trespasser
On se aduise tart en morant

Døden til fogeden

Le mort.
Bailluis qui saues quest justice
Et hault et bas en mainte guise
195 Pour bien gouuerner toutte polisce
Venes tantost a ceste asise
Je vous adiourne de mains mise
Pour rendre compte de voz fais
Au grant juge qui tout bien prise
200 Vng cascun portera son fais

Fogeden

Le bailluy.
He dieux vecy dure journee
De ce cop pas ne me gardoie
Or est la lance bien tournee
Entre juges honneur auoye
205 Et mort raualer ma joye
Fait ma et sy maiourne sans rapel
Je ny voie plus ne tour ne voie
Contre le mort na point dapel

Døden til astrologen
Døden til astrologen

Døden til astrologen

Le mort
Maistre pour vostre regarder
210 En hault ne pour vostre clergie
Ne poes le mort retarder
Cy ne vault riens astrologie
Toutte la geneologie
Dadam qui fu le premier homme
215 Mort prent ce dist theologie
Tous fault morir pour vne pomme

Astrologen

Lastrologien ~
Pour science ne pour degres
Ne puis auoir prouision
Car maintenant tous mes regres
220 Vont morir a confusion
[Pour finable conclusion]
Je ne scay que plus descriue
Je piers cy toutte auision
Qui volra bien morir bien viure

Døden til borgeren

Le mort
225 Bourgois hastes vous sans tarder
Vous naues auoir ne ricesse
Qui vous puis de mort garder
Se des biens dont eustes largesse
[Aues bien use cest saigesse]
230 Daultruy vient tout a aultruy passe
Fols est qui damasser se blesse
On ne scet pour qui on amasse

Borgeren

Le bourgois
Grant mal me fait sy tols laissier
Rentes maisons cens noureturez
235 Mais poures rices abaissier
Tu fais mort telle est ta nature
Saiges nest pas le creature
Damer trop les biens qui demeurent
Au monde et sont siens de droiture
240 Ceulx qui plus ont plus enuis murent

Døden til kannikken
Døden til kannikken

Døden til kannikken

Le mort
Sire canonnes prebendes
Plus nares distribucion
Ne gros ne vous y attendes
Prenes cy consolacion
245 Pour toutte retribucion
Morir vous conuient sans demeure
Ja ny ares dillacion
La mort vient quon ne garde leure

Kannikken

Le chanonne
Checy guerre ne me conforte
250 Prebendes fu en mainte eglise
Or est la mort plus que moy forte
Qui tout en maine cest sa cuise
Blanc suplis et aumuche grise
Me fault laissier et a mort rendre
255 Que vault glore sy tos bas mise
A bien morir droit cascun tendre

Døden til købmanden

Le mort
Marchant regardes par decha
Pluiseurs pays aues cerchie
A piet a cheual de piecha
260 Vous nen seres plus empechie
Vecy vostre darain marchie
Y conuient que par chy passes
De tout soing sares despechie
Tel conuoite qui a asses

Købmanden

Le marchant
265 Jay estet amont et aual
Pour marcander ou je pooie
Par long tamps a piet a ceual
Mais maintenant pers toute joye
De toute mon pooir acqueroie
270 Or ay [je] asses mort me constraint
Bon fait aler moyene voye
Qui trop embrace mal estraint

Døden til karteuseren
Døden til karteuseren

Døden til karteuseren

Le mort
Alles marchans sans plus rester
Ne faites jay cy resistance
275 Vous ny poes riens conquester
Et vous ossi homme dabstinenche
Chartreus prenes en pacience
De plus viure naiies memore
Faites vous valloir a la danse
280 Sour tout homme mort a victore

Karteuseren

Le chartreus
Je suy au monde pieca mort
Par quoy de viure ay mains enuie
Ja soit que tout homme crient mort
Puis que la char [est] assouuie
285 Plaise a dieu que lame rauie
Soit es cieulx apres mon trespas
Cest toutte nient de ceste vie
Tel est huy qui demain nest pas

Døden til sergenten

Le mort.
Siergant qui porte le mache
290 Il samble que voellies rebeller
Pour nient faites la grimace
Se on vous grieue sy appelles
[Vous estes de mort appelles]
Qui lui rebelle jl se dechoit
295 Le plus fort sont tols raualles
Il nest fort que ossy fort ne soit

Sergenten

Le siergant
Moy qui sui royal officiier
Comment mose la mort frapper
Je faisoie mon offisce hier
300 Et elle me vient huy haper
Je ne scay quel part escapper
Je sui prins de ca et de la
Malgre moy me laisse atraper
Enuis muert qui apris ne la

Døden til munken
Døden til munken

Døden til munken

Le mort
305 Ha maistre par la passeres
Naiies ja soing de vous deffendre
Plus homme nespoenteres
Apres moine sans plus attendre
Ou penses vous cy fault entendre
310 Tantos ares la bouce close
Homme nest fors que vent et cendre
Vie est moult peu de cose

Munken

Le moyne
Jamaisse mieulx encores estre
En clostre et faire mon seruice
315 Cest vng lieu moult deuot [et] bel estre
Or ay je comme fol et niche
Ou tamps passe commis maint visce
De coy na point fait penitance
Souffissant dieu me soit propisce
320 Cascun nest pas joieus qui danse

Døden til ågerkarlen

Le mort
Vserier de sens desrieugle
Venes tos et me regardes
Dusure este tant aueugle
Que dargent gaignier tous ardes
325 Mais vous en seres lardes
Car se dieu qui est meruelleus
Na pitet de vous tout perdes
A tout perdre est cop perilleus

Ågerkarlen

Lusurier
Me conuient jl sy tols morir
330 Ce mest grant paine et grant greuance
Et ne me poroit secourir
Mon or mon argent ma ceuance
Je vois morir le mort mauance
Mais jl men desplait somme toute
335 Quest ce de male aconstumance
Tel a biaux yeulx qui ne voit goute

Den fattige mand

Lemprunteur
Vsure est tant mauuais pechie
Comme cascun dist et raconte
Et cest homme qui approu<ou>cie
340 Se sent de la mort ne tient comte
Meismes largent quen ma main comte
Encores a usure me preste
Il deuera de retour au compte
Nest pas quitte qui doit de reste

Døden til lægen
Døden til lægen

Døden til lægen

La mort
345 Medechin a tout vostre orine
Vees vous ychy que amender
Jadis seuwistes de medecine
Asses pour pooir commander
Or vous vieng la mort demander
350 Comme aultres vous conuient morir
Vous ny poez contremander
Bon mire est qui se scet garir

Lægen

Le medechin
Loing tamps a quen lart de physicke
Jay mis toute mon estudie
355 Jauoie science et praticke
Pour garir mainte maladie
Je ne say que contredie
Plus ny vault herbe ne racine
Nautre remede coy con die
360 Contre la mort na medecine

Døden til frieren

Le mort
Gentil amoureux josne et friske
Qui vous cuidies de grant valleur
Vous estes pris le mort vous pick
Le monde laires a dolleur
365 Trop laues amet cest folleur
Et a morir aues peu regarde
Ja tost vous cangeres coulleur
Beaute nest que ymaige farde

Frieren

Lamoureux
Helas or ny a jl secours
370 Contre mort adieu amourettes
Moult tost va jonesse a decours
Adieu capiaus bouques florettes
Adieu amans et pucellettes
Souuiengne vous de moy souuent
375 Et vous mires se saiges estes
Petite plueue abat grant vent

Døden til advokaten
Døden til advokaten

Døden til advokaten

Le mort
Auocadt sans loing procet faire
Venes vostre cause plaidier
Bien aues seuwes les gens atraire
380 De pieca non pas duy ne dyer
Conseil cy ne vous puest aidier
Au grant juge vous fault venir
Sauoir le deues sans cuidier
Bon fait justice paruenir

Advokaten

Laduocat
385 Cest bien drois que raison se face
Ne je ny say mettre deffense
Contre mort na respit ne grasce
Nuls nappelle de la sentence
Jay eu de lautruy quant gi pense
390 De coy je doubte estre repris
A craindre est le jour de vengence
Dieu rendera tout a iuste pris

Døden til troubadouren

Le mort
Menestres qui danses et nottes
Saues et aues bel maintieng
395 Pour faire esioir sos et sottes
Quen dittes vous alons nous bien
Monstrer vous fault que vous tieng
As aultres chy vne [tour] de danse
Le contredire ny vault riens
400 Maistre doit monstrer sa sience

Troubadouren

Le menestrel
De danse ensy neusse cure
Certes tres enuis je men mesle
Ca[r] de mort nest paine plus dure
Jay mis sous le banck ma vielle
405 Plus ne corneray sautrelle
Naultre danse mort me retient
Y me fault obeyr a elle
Tel danse a qui au cuer nen tient

Døden til sognepræsten
Døden til sognepræsten

Døden til sognepræsten

Le mort
Passes auant sans plus songier
410 Je sens questes abandonne
Le vif le mort solies mengier
Mais vous seres as vers done
Vous fustes jadis ordonne
Miroir daultruy et exemplaire
415 De vous fais seres guerredonne
A toute paine est deu solaire

Sognepræsten

Le curet
Voelle ou non jl fault que me renge
Il nest homme que mort nasaille
Hee de mes perossiens loffrande
420 Naray jamais ne faneraille
Deuant le juge fault que je aille
Rendre compte las dollereus
Or ay grant peur que ne faille
Cuy dieu quitte bien est ewireus

Døden til bonden

Le mort
425 Laboureur quy en soing et paine
Aues vescu tout vostre tamps
Morir fault ceste chose ciertaine
Reculer ny vault ne contens
De mort deues estre contens
430 Car de grant soussy vous deliure
Aprochies vous je vous attens
Fol est qui cuide tousiours viure

Bonden / arbejderen

Le laboureur
Le mort ay souhaidiet souuent
Mais voulentiers je le fuisse
435 Jamasse mieus fist plueue ou vent
Estre es vignes ou je fouwisse
Encore plus grant plesir y preysse
Car je pers de peur tout propos
Or nest jl qui de ce pas ysse
440 Au monde na point de repos

Døden til franciskaneren
Døden til franciskaneren

Døden til franciskaneren

Le mort
Faites voie vous aues tort
Laboureur apres cordellier
Souuent aues preechie de mort
Sy vous deues mains merueillier
445 Ja ne sen fault esmay baillier
Il nest sy fort que mort nareste
Sy fait bon a mort veillier
A toutte heure la mort est preste

Franciskanermunken

Le cordellier
Quest ce de viure en ce monde
450 Nul homme a seur ni demeure
Toute vanite y abonde
Puis vient le mort a tous keurt seure
Mendicite point ne maseure
Des mesfais fault paiier lamende
455 En petite heure dieu labeure
Sages est le peceur qui samende

Døden til barnet

Le mort
Petit enfans nagaires ne
Au monde auras peu de plaisance
A la danse sares mene
460 Et comme aultres mort a puissance
Sur tous du jour de la naissance
Conuient cascun a mort offrir
Fol est qui nen a congnoissance
Qui plus vit plus a a souffrir

Barnet

Lenffant
465 Ay ay je ne scay parler
Enfant suy jay la lange mue
Hier nasquy huy men fault aller
Je ne fay quentree et yssue
Riens nay mesfait mais de peur sue
470 Prendre en gre me fault cest le mieulx
Lordennance dieu ne se mue
Ossy tost muert josne que vieulx

Døden til degnen
Døden til degnen

Døden til degnen

Le mort
Cuidies vous de mort escapper
Clerck esperdu pour reculer
475 Il ne sen fault ja de fripper
Tel cuide souuent tols aller
Con voit a cop tost raualler
Prenes en gret alons ensamble
Car riens ny vault le rebeller
480 Dieu pugnist tout qui bon luy samble

Degnen

Le clerq
Fault jl que josne clercq seruant
Qui en seruice prent plaisir
Pour cuidier venir en adauant
Moert sy tost cest desplaisir
485 Je suy quitte de plus choisir
Aultre estat quil jl fault quensy danse
Le mort main puis a son loisir
Moult remaint de ce que fol pense

Døden til eremitten

Le mort
Clercq point ne fault faire refus
490 De danser faites vous valoir
Vous nestes pas seul leues sus
Pourtant vous en doit challoir
Venes apres cest mon volloir
Homme noury en hermitaige
495 Ja ne vous en conuient dolloir
Vie nest pas seur hiretaige

Eremitten

Lermite
Pour vie dure ou solitaire
Mort ne donne de viure espase
Cascun le voit sy sen fault taire
500 Or requier dieu cun don me face
Cest que tous mes pecies effache
Bien suy contens de tous ses biens
Desquels jay vse de sa grace
Qui na souffissance jl na riens

Døden

Le mort
505 Cest bien dist adinsy doit on dire
Il nest qui soit de mort deliure
Qui mal vit jl ara du pire
Sy pensce cascun de bien viure
Dieu pe[se]ra tout a le liure
510 Bon y fait penser soir et main
Milleur science na en liure
Il nest qui ayt point de demain

Den døde konge
Den døde konge

Den døde konge

Le Roy mengie.
Vous qui vees en ceste pourtraiture
Danser pluiseurs estas diuers
515 Penses quest humaine creature
Ce nest fors viande aulx viers
Je le monstre qui gist enuiers
Sy ay je este roy couronnes
Tels sares vous bons et peruers
520 Tels estas sont donnes as viers

Autoriteten

Macrabre
Rien nest homme qui bien y pense
Cest tout vent [chose] transitore
Cascun le voit par cest danse
Pour ce vous qui vees listore
525 Retenes le bien en memore
Car homme et femme elle amonneste
Dauoir de paradis le glore
Ewireux est qui es cieulx fait feste

Mais sont aucun a qui nencault
530 Cum sil ne fuist paradis
Ne enfer elas jl aueront cault
Les liures que firent jadis
Les sains le monstrent en biaux dis
Acquittes vous qui cy passes
Et faittes du bien plus nen dis
Bien fait vault moult as trespasses

Che liure est a guilbert de terremonde
et fut escript en lan de grasce mil.
et iiij.C lxxvj. en lostel descornay
par mestre Jehan coquiau chappelle
de madame de sottenghien descornay
de huncegnies. Prie dieu pour ladite
dame et pour guilbert et pour che ly qui
la escript. Amen«.

Eksternt Link

Yderligere oplysninger

Fodnoter: (1) (2)

Henri Piers, Description des manuscrits N.os 15, 60, 127, 178 et 660, 249, 750, 764, 769, 776, 820, 837 de la Bibliothèque de Saint-Omer, 1836, side 14-17.
Jehan Coquiau . . .: Sådan bliver navnet også transskriberet i Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques des départements, 1861, side 73 øverst.

Op til manuskripter