Loups ravissans, Cacus

Accident betragter en røver, der dræber sit offer i skoven.

Accident bruger røvere og mordere som en straf over folk, der er glade for deres rigdom. Til gengæld får morderne selv deres straf (næste side), når Retfærdigheden hænger dem i galgen (»de par iustice les fais au gibet pendre«).

I stedet for at give eksempler på røvere går Accident over til at tale om Cacus »meurtrier et larron« (morder og tyv). Cacus var en ildsprudende kæmpe, der i den romerske udgave af myten levede på Aventinbakken (»la montaigne de auentin«), dér hvor Rom senere blev grundlagt.

Cacus stjal kvæg fra Herkules, der til gengæld dræbte Cacus ved at tænde et bål i den hule, hvor han levede. Cacus fortæller, hvordan "vi" blev kvalt ("vi" inkluderer måske hans søster, Caca?): »Vng grant monceau puis mist len feu dedans / Et la fusmes estoussez et brouys / Larrecin me fut ce beau guerdon rendans« ("en stor bunke [brænde] derefter sat i brand / og der blev vi kvalt og brændt. / Tyveri gav mig min smukke belønning").

Forfatteren nævner »maistre oliuier le dain«, men ham møder vi igen på næste side.

Accident

    ¶ Accident.

DAutres si sont a qui pour leurs richesses
En trauersant quelque forest ou boys
Fais par brigans faire grandes opresses
1860 Qui tout leur ostent voire & mainteffois
La vie mesme par leurs cruelz explois
Leur couppant la gorge/ et mesmement
Font ces larrons et tout pareillement
A poures hommes cuydant que argent ayent
1865 Plusieurs mourir en font a grant tourment
Mais en fin dieu et iustice les payent

    ¶ Car bien souuent apres quilz ont occis
aucun bourgois/ poure homme ou marchans
Le cas reuelle et de grant peur farcis
1870 Les arreste dedans villes ou en champs
Puis comme on doit telz meurtriers & meschans
De par iustice les fais au gibet pendre
Cest le guerdon que ie a tous leur fais rendre
Ou dautre mort mourir/ dire lorrez
1875 au larron cacus se le voulez entendre
Se bien vous faictes bien vous en trouuerez

Cacus

    ¶ Cacus meurtrier et larron

¶ Cacus ie suis qui au mont aduentin
Dedans vng boys estant moult pres de romme
si ay iadis tant au soir quau matin
1880 Pille robe & occis maint fort homme
si que par la nosoit nulluy en somme
Passer de peur que a mort ne fust mys
Car de chascun ie estois ennemys
Et quant aucun si cheoit en mes mains
1885 Ou en celles de mes gens et commis
Robe estoit/ mais ce estoit du mains

    ¶ Mais vne fois oultre les autres aduint
Que hercules ce cheualier vaillant
Par la montaigne de auentin sen vint
1890 Ou me logois quant iour estoit faillant
Luy la venu sa gent qui trauaillant
Auoit este par moult longue espace
Il ordonna pour tant quil estoit lasse
Soy refreschir et prendre vng peu repos
1895 Pres ce mont la en la forest plus basse
Ce qui pour moy vint bien mal a propos

    ¶ Car com il eust vaincu le roy despaigne
Nomme giron et amenoit grant proye
De beufz lesquelz il fist en la montaigne
1900 Pasturer pres le lieu ou iestoye
Moy qui tousiours delecte si mestoye
A desrober tant le vaillant que nice
Quant loysir euz et aussi temps propice
Je saillis dehors et diceulx beufz rauis
1905 Trois des plus beaulx au mien grant preiudice
Meurtre et larcin se celle moult enuis

    ¶ Mais iceulx beufz a recullont le pas
Je menay iusques dedans la terraine
Ou me tenois affin que point aux pas
1910 On ne congneust ma cautelle peu fine
Mais accident qui les viuans domine
Lendemain fist que hercules sapperceut
Que desrobe on lauoit et si congneut
Que de ces beufz les plus beaulx deffailloient
1915 Lors comme saige quil estoit me deceut
Par le hault cry de ces beufz qui vrloient

    ¶ Car apres ce que deulx le mugissement
Il eut ouy il monta la montaigne
Et s[a]pperceut le lieu soubdainement
1920 Ou me tenois & toute ma compaignie
Lors luy qui pieca mauoit fait hargne
Fist assembler du boys sur le pertuys
Par ou voyons la clarte et a lhuys
Vng grant monceau puis mist le feu dedans
1925 Et la fusmes estouffez et brouys
Larrecin me fut ce beau guerdon rendans

    ¶ Vela comment accident me pugnit
Et aussi tous ceulx la de ma bende
Sans que en riens il nous espargnit
1930 Nous faisant souffrir douleur tresgrande
Vous larrons estes en sa commande
Comme estions moy et les miens
Aussi vous nen rabaterez riens
Que noyer ne vous face ou pendre
1935 Se ne vous abstenez des biens
Dautruy desrober: rauir et prendre

    ¶ Et toy meurtrier/ brigant de bois
Cuyde tu sa main euader
Certes point doubter tu ne dois
1940 Que te puisse de luy garder
Vueilles vng petit regarder
Les parolles que iesuchrist
Luy propre a saint pierre dist
Cest qui de glaiue feriroit
1945 Puny seroit sans contredit
Et par glaiue en fin periroit

    ¶ Par telz parolles peuz veoir euidamment
Toy homme yreux/ brigant et homicide
Que se namende ta vie meschamment
1950 Mourras en fin. car accident qui preside
Sur tous les viuans en les tenant soubz bride
Fera de toy comme appartient de faire
Et pource donc auant que vng tel douaire
Te soit donne de luy aucunement
1955 Ton peche laisse et penitence faire
Vueilles affin dacquerir sauuement

Forfatter / Autoritet

    ¶ Lacteur

APres iceulx meurtriers si marchoient
Maintes autres grans compaignees de gens
Lesquelz ainsi que les autres dancoient
1960 Vestuz comme les nobles et gentilz gens
Les vngs diceulx auoient este regens
Et gouuerneurs de puissans rois & princes
Mais accident les auoit fais bien minces
En leur ostant tous honneurs & puissances
1965 Quauoir souloient sur villes et prouinces
Pource quau peuple faisoient greuances

    ¶ Car de iceulx les vngs auoit fait pendre
Les autres bannir et autres decoller
Deux personnes la congneu que descendre
1970 Il auoit fait et bien bas deualler
Par sa cautelle et si fort raualler
Que ilz auoient tous deux este pendus
Et tous leurs biens confisquez et perdus
Lung si estoit aman qui gouuerneur
1975 auoit este du puissant roy assuerus
Qui fait faire luy auoit trop dhonneur

    ¶ Lautre estoit maistre oliuier le dain
Qui fut barbier du noble roy de france
Nomme louys vnziesme qui tout soubdain
1980 apres la mort de son maistre ou fiance
Folle il auoit pendu fut pour loffense
Et oultrages que il auoit commis
Mais accident qui ceulx auoit demis
De leurs offices disoit a haulte voix
1985 Ce que iay cy apres en escript mis
Dessoubz lhistoire ainsi comme deuois