Loups ravissans, De tre svøber

Accident og hans våbenfæller

Så bliver vi introduceret for Accidents hjælpetropper. Fra venstre af er det Mortalite (dødelighed), Guerre (Krig) og Famine (Hungersnød). Sammen med Døden er der altså en klar hentydning til de fire apokalyptiske ryttere.

Disse tre plager bliver sommetider kaldet "personnaiges", sommetider "verges", dvs. stokke til at straffe menneskerne med. Internt kalder de sig selv "chamberieres", kammerpiger, for la mortalité, la guerre og la famine er alle hunkøn på fransk.

De tre plager svarer til de tre pile, Gud giver Døden i Mors de la Pomme,(1) og i sidste ende går ideen tilbage til Det Gamle Testamente, hvor Kong David fik valget mellem hungersnød, krig og pest: »Skal der i tre år være hungersnød, eller skal du i tre måneder være på flugt for dine fjender og dine modstanderes sværd nå dig, eller skal der være tre dage med Herrens sværd og pest i landet […]« (1 Krønikebog 21,12).

Krig starter med at præsentere sig selv (hende selv?) som den første kammerpige: »Guerre ie suis premiere chamberiere«.

Linje 908 mangler i Le Noir's udgave og derfor er taget fra en transskription af Vérard's udgave lavet af Mary Beth Winn.

Krig

    ¶ Guerre.

Guerre ie suis premiere chamberiere
815 De la mort felle qui a pouoir sur tous
Qui fais tomber de coste et en arriere
Villes/ citez/ chasteaux donions & tours
Quant il me plaist iouer de mes fins tours
Dent iay ioue a plusieurs des humains
820 Nulluy ne tiens a parens na germains
Je tue tout cela est mon office
Guerre ie suis qui iadis aux rommains
Par hanibal gastay maint ediffice

    ¶ Guerre ie suis qui fais les gens tuer
825 Et mettre a mort femmes grosses et enfans
Guerre ie suis qui fais de peur suer
Gens en chasteaulx dressez sur elephans
Guerre ie suis qui bien souuent deffendz
Malles querelles et les fais estre bonnes
830 Guerre ie suis qui fais violer nonnes
Brusler esglises despuceller fillettes
Guerre ie suis qui oste les couronnes
a plusieurs roys que tue de mes saiettes.

    ¶ Ou par bombardes/ canons & serpentines
835 Que traire fais ie leur oste la vie
Ou par engins garnis de couleurines
souuenteffois que ilz ny pensent mye
Guerre ie suis de paix grant ennemye
Guerre ie suis qui traisons fais faire
840 Et qui iadis fis trahir le roy daire
Et occire en son char par ses hommes
Guerre ie suis tousiours prompte a mal faire
Qui destruitz biens/ brusle et consommes.

    ¶ Guerre ie suis qui pille/ prens et robe
845 Rauis et oste a autruy tout le sien
Ne luy laissant en son dos vne robe
De tout ce qua au monde vaillant de bien
Guerre ie suis qui discorde entretien
Guerre ie suis qui ay desherite
850 Le roy richart & de son regne oste
Qui dangleterre estoit seigneur et roy
Par trahison que fis et trichete
Et de lenclastre henry ie en fis roy

    ¶ Et qui plus est a cestuy richard mesme
855 Fis ie tollir la vie par guysarmes
En le rendant mort pasle et blesme
En la prison ou gecta maintes larmes
Nonobstant ce quil fust vaillant aux armes
et que vingtdeux ans sur anglois eut regne
860 Comme leur prince et leur roy couronne
Car par ses hommes tyranniques & peruers
A qui du tout lauois habandonne
Le fis occire & liurer mort aux vers

    ¶ Guerre ie suis plaine de trahyson
865 par qui ie fais plusieurs gens souuent pendre
Ardre/ noyer ou mourir par poison
Tant que dangoisse les fais croistre & estendre
Guerre ie suis qui fais rompre et fendre
Les forteresses par force de miner
870 Guerre ie suis qui meschans dominer
Fais tout soubdain et esleuer en court
Et puis apres piteusement finer
Leur fais la vie pour vng peu dhonneur court

¶ Que vous diray ie guerre suis qui iadis
875 Ay tant meffait au royaulme de france
Que quarante ans durant ie my daudis
En y faisant maintz maulx & violence
Par la malice et oultrecuydance
Des hommes/ mais cela a tant laisse
880 Car chascun scait que les plus grans rabaisse
Et que gouuernee ie suis par accident
Lequel ioue a chascun de finesse
Tant se saiche il aller de luy gardant.

Hungersnød

    ¶ Famine.

    ¶ Famine suis compaigne de la guerre
885 Et seruante seconde de la mort
Qui des plus fors les conduitz tant resserre
Que accident les liure a la mort
Qui languissans par moy les poinct et mort
Et fait venir dancer a ceste dance
890 Famine suis en grant habondance
En suyuant de guerre la trace
Fais des humains nonobstant leur puissance
Mourir de fain les fois en toute place

    ¶ Famine suis qui en iherusalem
895 Ay iadis fait perir maintz & maintes
En leur faisant endurer tel haham
Et tel raige de fain que constrainctes
Par moy furent et tant fort astrainctes
Les meres que leurs propres enfans
900 Mangerent que nature deffend
Et leur or mesmes aussi leur fis manger
Pource est obstine qui dieu offend
Congnois que es comme iceulx en danger

    ¶ Famine suis qui fais manger du pain
905 Dherbes & pois a barons et a contes
Non en ayant a demy pour leur fain
Rassasier dont souuent a grant hontes
[Mourir les fais, et en ce point surmontes]
Les plus bruyans estans dedans forteresses
910 aux autres fais la chair dasnes et dasnesses
De chatz/ de chiens/ de ratz & de souris
Manger par grande et oultrageuses aspresses
Que ie leur fais dont meurent langouriz.

Dødelighed

    ¶ Mortalite.

    ¶ Et moy mortalite ie suis
915 Appellee que chascun doubte
Qui bien chamberiere me puis
De la mort dire somme toute
Car ie occis turbe et route
Et moncel de gens quant licence
920 Mest donnee et aussi puissance
De celluy qui en a pouoir
Et oeuure de tel pestilence
Que tous les humains fais douloir

    ¶ Mortalite qui au temps
925 De saint gregoire a ma maistresse
La mort liuray en vng printemps
Peuple infiny quen grant destresse
Cheoir ay fait a la renuerse
En mourant tout soubdainement
930 Par la morsure et picquement
De mouches plaines de venin
Sans excepter aucunement
Riche poure/ fier ne begnin.

Forfatter / Autoritet

    ¶ Lacteur.

QUant ces trois personnaiges hideux
935 Eurent tout ce dit sans mentir
Guerre estant au millieu des deux
Ses compaignes qui aneantir
Ont fait la vie et sortir
A plusieurs du corps par cautelles
940 Se leua et partit dentre elles
Puis print vng prince par la main
Auquel el dit parolles telles
Quon doit noter et soir et main.

Fodnoter: (1)

Mors de la Pomme afviger dog fra normen, for i dette værk er de tre pile ikke pest, krig og hungersnød, men blod, ild og aske.