Loups ravissans, Adam

Accident, Adam & Eva
Adam
Holbein: Syndefaldet
Holbein Prøvetryk, Paradis

Den første i rækken af bibelske / historiske / mytologiske personer, der taler, er Adam.

Adam brød Guds bud og gav derfor Døden magt over menneskerne på grund af arvesynden. Det samme sker i Mors de la Pomme, og Adam ser ud til at hentyde til denne bog, når han gentager ordspillet, hvor "bid" og "død" lyder ens på fransk. En bid af æblet resulterede i Døden fra æblet: "I ved alle, at for den bid af dette æble har jeg fordømt jer alle" (»Vous scauez tous & congnoissez / Que pour le mors de ceste pomme / Que feiz nous estions tous dampnez«).

Det er disse bøger, der har inspireret Hans Holbein til at lade sin dødedans starte med syndefaldet og uddrivelsen fra Paradis (billedet til højre).

Adam

    ¶ Adam.

215 JE suis adam qui iadis transgresse
Comme ingrat & non bien congnoissant
le commant qui mauoit expresse
Dit qua luy seul ie feusse obeissant
Mais ainsi comme se voulsisse abaissant
220 Aller du tout le sien haultain pouoir
Je ne fis pas son bon ne son vouloir
Mais fis du tout celluy de ma femme
Dont depuis ma maint iour falu douloir
En souffrant grant honte et diffame

225     ¶ Car puis que dieu meust deffendu
Et a elle pareillement
Que de la pomme qui de capendu
Nestoit ne feissons goustement
y eut vng dyable de serpent
230 Qui asprement lalla tempter
luy promettant que par le gouster
Dicelluy fruit nous deux serions
Ainsi que dieulx et pour en taster
Le mal et le bien congnoistrions

235 ¶ Auquel serpent ma femme eue
Respondit: dieu si nous a dit
Et deffendu sur peine grefue
Que ne mengions dicelluy fruit
Pource quil oste et destruit
240 La vie et que se en goustions
Incontinent tous deux mourrions
Pource nen veulx ie point manger
Que au lien de mort nentrions
Et le serpent dist sans targer

245     ¶ Eue cela pas vray si nest
Tu ne mourras mye pourtant
Mais scauras ce que ia te est
Dit par moy point nen va doubtant
lors ma femme en print par tant
250 Et en gousta/ puis vint a moy
Et me dist adam tien recoy
Ce fruit et en mengeuz beau sire
Ce que feiz dont puis grant ennoy
Receuz auec peine et martire

255     ¶ Incontinent que ieuz menge
Du fruit de vie fuz subgect
a la mort qui comme estrange
Ma feru dung dard par son gect
Et puis accident sans regect
260 Ma fait commencer ceste dance
Par la gourmandise ma pance
et par lorgueil qui fut en moy
Pource chascun de vous y pense
Et garde bien de dieu la loy

265     ¶ Vous scauez tous & congnoissez
Que pour le mors de ceste pomme
Que feiz nous estions tous dampnez
Se ihesus ne se feust fait homme
Lequel pour nous porta la somme
270 Et le dur fardeau de la croix
Ou il mourut croire le dois
pour nous tous racheter denfer
estre dont glouton tu ne dois
Que ne voyse auec lucifer

275     ¶ Pour ceste cause mes enfans
Je vous admonneste trestous
Que iamais ne soyez gourmans
Vng vice est qui desplaist sur tous
Aultres a dieu mais entre vous
280 Soyez humbles et abstinens
Sobres chastes et continens
Et creignez dieu sur toute chose
Affin qua voz deffinemens
Lentree des cieulx ne vous soit close

285     ¶ Ne cuydes pas que tousiours viues
Mais aussi bien que moy mourras
Fallaces fines ne subtiues
Riens ny vauldront bien le verras
Et si du monde nemporteras
290 Riens de ce que tu auras espargne
Le long de ta vie et gaigne
Fors qung drap le bien et le mal
Pour qui seras en enfer baigne
Ou mis au ciel imperial

295     ¶ les saintz & les sainctes sont mors
Les patriarches & les prophetes
Les puissans/ les nobles et les fors
Pource contre droit rien ne faictes
Et tandis que au monde estes
300 Vueillez tous faire penitence
De voz pechez/ et repentence
En aiez et contriction
Auant que venez a la dance
Daccident si aurez pardon

Forfatter / Autoritet

    ¶ Lacteur
305 INcontinent que ce bon pere
Si eut fine son parlement
ceste mort qui tant est amere
De rechief dist tout haultement
Voire moult effroyeement
310 A vng qui se nommoit abel
lequel auoit vestu la pel
Dune beste/ ce mestoit aduis
Ce qui me sembla assez bel
Ces parolles cy par deuis