Loups ravissans, Døden

Døden på kirkegården

Døden præsenterer sig selv. Hun ("la mort" er kvindelig på fransk) er den store erobrer, der har haft magt over alle mennesker siden tidernes morgen.

Døden

    ¶ La mort.

5 JE suis la mort grande debellaresse(1)
de dieu permise menant guerre aux humains
Je suis la mort sur toutes vainqueresse
tant sur les homes que sur monstres humains
Je suis la mort qui na parens naffins
10 Je suis la mort qui a sur tous pouoir
Je suis la mort qui na cure dauoir
Or ne argent comme les vsuriers
Je suis la mort qui ne craint le pouoir
De tout le monde de roys ne cheualiers

15     ¶ Je suis la mort laquelle point nauise
Ou elle frappe ou sur roy ou sur conte
Je suis la mort plus courant que la bise
Qui du petit ne du grant ne fais compte
Je suis la mort liurant plusieurs a honte
20 Pour le merite de ce quilz ont vescu
Mauuaisement et nont pas eu lescu
De bonne foy auec perseuerance
En bien/ parquoy de mon cruel testu
Je les assomme subit en vng instance

25     ¶ Je suis la mort qui en subgection
Mettray trestout sans ce que gy ay mis
ie suis la mort qui a destruction
Si met les herbes: les fleurs/ fueilles et fruicz
ie suis la mort qui abat tous deduis
30 Je suis la mort qui fais pleurer et plaindre
Je suis la mort que vng chascun doit craindre
Autant comme le tonnant fouldre
ie suis la mort qui les dens fais estraindre
Plus que le ble que le munier fait mouldre

35     ¶ Je suis la mort qui point nespargne
Papes cardinaulx ne euesques
Je suis la mort qui tousiours hargne
Tenant pour mes chancons obseques
Je suis la mort qui print senecques
40 Thulles/ catho/ ypocras cipion
Esculape/ aristote et guidon
Qui iadis furent si tresbons medecins
Mais leurs scauoirs ny valurent vng oignon
Car a la fin sont passez par mes mains

45     ¶ Je suis la mort qui iadis mis en terre
Tant de puissans et si cheualereux
Je suis la mort qui par famine et guerre
Souuent mourir ie faiz les langoureux
Je suis la mort contre qui les neuf preux
50 Neurent pouoir tant eussent de vaillance
Combien quilz sceussent bien iouer de la lance
Et de lespee ferir en tous assaulx
Mieulx que neulz aultres par excellence
Si sont ilz mors comme les miens vassaulx

55 Je suis le mort qui auecques accident
Toutes gens maine et attrais a la fin
Je suis la mort qui par grant incident
Ayt fait mourir poures et riches de fain
Je suis la mort qui sur le dieu haultain
60 Ayt eu puissance quant a lhumanite
Mort lay rendu comme homme en verite
En vne croix la ou il fut pendu
Pour fatiffaire a le paternite
Et rachater lhumain genre perdu

65     ¶ Je suis la mort la fin et terme
De tous honneurs et vaines plaisances
Contre qui nully le pied ferme
Ne peult auoir par ses puissances
Seigneurs ne magnificences
70 Quait au monde ne auctoritez
Regimes naussi principaultez
Et toutes gens ie rue bas
Autant orgueilleux exaltez
Que humbles qui ne le sont pas

75     ¶ Je suis la mort si angoisseuse
Que a tous fays perdre memoire
Par la passion douloureuse
Que ie leur faiz sentir et boire
Comme tesmoigne sainct gregoire
80 Contemplant dessus les miens fais
Si fait dauid disant Non est
Qui memor si tui in morte
Parquoy plusieurs tant clercz que laiz
Vont en enfer cest la verite

85     ¶ Je suis la mort qui nay eu cesse
De destruire lhumain lignage
Depuis quadam eut par loppresse
Deue trangresse par oultraige
Le comment dieu qui a son ymage
90 Lauoit cree si noblement
En mangeant du fruit tellement
Quaussi tost quil en eut mange
Mon subgect fut subitement
Pour quoy en terre lay plonge

95     ¶ Je suis la mort qui aux bons & mauuais
Oste la vie en les ruant par terre
Pour le loyer auoir de tous leurs fais
Du iuste iuge qui iamais point ne erre
Je suis la mort qui auec le tonnerre
100 Par le moyen de toy accident
Rue/ frappe/ romps et tombe a dent
Quant il me plaist les chasteaulx et citez
soient a roy/ soient a president
La ou plusieurs si sont par moy tuez

Forfatter / Autoritet

    ¶ Lacteur.

105 APres que ceste mort hydeuse
Et tant espouentable a veoir
Eut fine sa parolle hayneuse
Demouray comme sans espoir
De vie quant sceuz son pouoir
110 Et mestoit aduis proprement
Que ia me vouloit le torment
Ultime illecques liurer
Dung dard cruel quisnellement
A autre gecta sans viser

115     ¶ Lequel coup fait fort fuz trouble
Pourtant que il tomba a terre
Et fuz de peur plus fort comble
Que homme desconfit en guerre
Nul ne cuide point que ie erre
De laffermer pour verite
120 Car auis mest sans trichete
Que ce vy encores plus
parquoy de peur tout dehaitte
Plus que deuant fus & perclus

125     ¶ Sur ceste grant perplexite
Me suruint autre aduision
Dung homme qui a mendicite
Auoit mis mainte region
aiant plus dune milion
130 Dhommes & de femmes quil menoit
Dancant et si les pour menoit
Disant les choses qui sensuyt
soy gloriant quant faisoit
Aux humains mal fust iour ou nuyt

Fodnoter: (1)

debellaresse . . .: erobrer, sejrherre.

På fransk er la Mort kvindelig, og "debellaresse" er den kvindelige form for "debeleur".